Côte d'Ivoire: fin du colloque de l'Académie de lutte contre le terrorisme

Le symposium international marquant le lancement de l’académie international de lutte contre le terrorisme du 19 au 20 novembre 2018  ayant pour thème : Lutter contre le terrorisme aujourd’hui : réflexion, action, et coordination a fermé ses portes mardi en  présence du Ministre de l’Intérieur Ivoirien SIDIKI DIAKITE et de l’Ambassadeur de France en Côted 'ivoire GILLES HUBERSON.

Un colloque, comme première pierre symbolique de l'Académie internationale de lutte contre le terrorisme. Pendant deux jours des experts venus d'une vingtaine de pays africains et de la France ont échangé leurs expériences et connaissances en matière de riposte antiterroriste. Parmi les conclusions des panels : la nécessaire coordination des modes d'action entre les différents pays.

 l'objectif de cette rencontre est de renforcer les échanges entre l’ensemble des acteurs de la lutte contre le terrorisme et présenter la future académie aux partenaires d’Afrique et dans le monde.

 Ce sont plus  200 experts et stratégesdans ; magistrats, militaire, policiers universitaires, operateurs de 26 pays et 3 organisations internationales qui  ont échangés sur 3 panels : à savoir , les groupes terroristes en Afrique de l’ouest sur la répartition, le mode d’action, le recrutement, et le financement, la neutralisation et traitement judiciaire : les capacités d’actions indispensables, expériences croisées africaines et française, Exploitation du renseignement et mise en œuvre des réponses et impératif de la coordination, Des recommandations et solutions ont été données sur le partage de l’information, autant de concepts qui incarnent la vision pédagogique de l’AICLT.

Autre défi encore à relever, boucler le financement de la construction de l'Académie antiterroriste, dont l'inauguration est espérée fin 2019. Son coût est estimé à quelque 20 millions d'euros. L'Académie « est ouverte à tous les pays » et son « succès dépendra de l'adhésion de tous » a par ailleurs plaidé en clôture du colloque Sidiki Diakité, le ministre ivoirien de l'Intérieur et de la Sécurité.

AC