Internet à l’heure de la 5G

Avec la 5G, les vitesses de téléchargement seront 10 à 20 fois supérieures à celles que nous connaissons actuellement.

Mais quelle différence cela fera-t-il vraiment dans nos vies ? Aurons-nous besoin de nouveaux téléphones ? Et cela résoudra-t-il le problème du "hors zone" pour les personnes vivant dans des régions éloignées ?

Qu'est-ce que la 5G exactement ?

Il s'agit de la prochaine génération de connectivité Internet mobile qui promet des vitesses de téléchargement et d'envoi de données beaucoup plus rapides, une couverture plus large et des connexions plus stables.

Il s'agit de mieux utiliser le spectre radioélectrique et de permettre à un plus grand nombre d'appareils d'accéder à l'internet mobile en même temps."Quoi que nous fassions maintenant avec nos smartphones, nous serons en mesure de le faire plus rapidement et mieux", déclare Ian Fogg d'OpenSignal, une société d'analyse de données mobiles.

"Pensez à des lunettes intelligentes avec réalité augmentée, réalité virtuelle mobile, vidéo de bien meilleure qualité, Internet des objets rendant les villes plus intelligentes".

"Mais ce qui est vraiment excitant, ce sont tous les nouveaux services qu'on ne peut pas prévoir".

Imaginez des essaims de drones coopérant pour effectuer des missions de recherche et de sauvetage, d'évaluation des incendies et de surveillance du trafic, tous communiquant sans fil entre eux et avec les stations de base au sol sur les réseaux 5G.

De même, beaucoup pensent que la 5G sera cruciale pour que les véhicules autonomes puissent communiquer entre eux et lire les cartes en direct et les données du trafic routier.

Les vidéos mobiles seront quasi instantanées et sans problème. Les appels vidéo devraient devenir plus clairs et moins saccadés.

Les appareils de fitness portables pourront surveiller votre santé en temps réel et alerter les médecins dès qu'une urgence survient.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Un certain nombre de nouvelles technologies sont susceptibles d'être mises en application, mais les normes n'ont pas encore été élaborées pour tous les protocoles 5G.

Les bandes de fréquences plus élevées - de 3,5 GHz (gigahertz) à 26 GHz et au-delà - ont beaucoup de capacité, mais leurs longueurs d'onde plus courtes signifient que leur portée est plus faible - elles sont plus facilement bloquées par les objets physiques.

On peut donc voir des groupes de petits pylônes téléphoniques plus proches du sol, transmettant des ondes dites "millimétriques" entre un nombre beaucoup plus élevé d'émetteurs et de récepteurs.

Cela permettra une plus grande densité d'utilisation. Mais c'est cher et les entreprises de télécommunications ne sont pas encore totalement engagées.

BBC