Irak : Un manifestant tué par la police dans la province de Dhi Qar

Un manifestant a été tué et d'autres ont été blessés dans la province de Dhi Qar dans le sud de l'Irak, à cause de l'utilisation de balles réelles par la police anti-émeute afin de disperser les manifestants devant le siège du Conseil de la province, selon des témoins oculaires.

Les témoins et un activiste ont déclaré à Anadolu que des affrontements ont eu lieu entre les forces anti-émeute et les manifestants ayant pris d'assaut le siège du Conseil de Dhi Qar, faisant un mort et plus de 17 blessés dont des membres des forces sécuritaires.

L'activiste, ayant requis l'anonymat, que les forces de police ont utilisé du gaz lacrymogène et des balles réelles pour disperser les manifestants.

Les témoins ont indiqué que les manifestants ont mis le feu dans une partie du bâtiment du Conseil de la province avant de l'éteindre, sans évoquer les dégâts.

Aucun commentaire officiel de la part des autorités irakiennes n'a été recueilli pour l'instant.

Mercredi matin, les forces de sécurité avaient déjà dispersé par la force des manifestations, dont la région de Zaafaraniya (à l'est de Bagdad) et la place de l'aviation au centre de la capitale ont été le théâtre.

Des milliers d'Irakiens ont manifesté, mardi, sur la place Tahrir, dans le centre de Bagdad et dans d'autres provinces, appelant à l'amélioration des conditions de vie, la création d'emplois pour les chômeurs et à la lutte contre la corruption dans les ministères et les institutions gouvernementales.

Les forces de sécurité et la police anti-émeute ont fait usage de balles réelles, de canons à eau chaude et de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants regroupés devant le pont Al-Jumhuriya, menant à la zone verte fortifiée et au bâtiment du gouvernement fédéral, tuant ainsi plusieurs manifestants et en blessant des dizaines d'autres.

AA