Sénégal: Le poste de premier ministre officiellement supprimé

Au Sénégal, le poste de premier ministre a été officiellement supprimé, a annoncé la présidence sénégalaise dans un communiqué relayé mercredi par des médias locaux et étrangers.

Une loi constitutionnelle portant la suppression du poste de Premier ministre a été promulguée mardi par le président de la République Macky Sall, indique le communiqué cité notamment par l’Agence de presse sénégalaise (APS).

"Le chef de l’Etat a également pris ce jour le décret 2019-904 portant composition du gouvernement. Il a ainsi renouvelé sa confiance aux ministres et secrétaires d’Etat en fonction avant la révision constitutionnelle", précise le même texte.

Le projet de loi portant révision de la Constitution qui a consacré la suppression du poste de Premier ministre, avait été voté le samedi 4 mai par une écrasante majorité des députés, avec 124 voix pour et 7 contre, rappelle l’APS.

"Cette réforme envisagée va permettre au président de la République d’être en contact direct avec les niveaux d’application, de mise en œuvre, de suivi et d’évaluation des politiques publiques", avait expliqué Malick Sall, ministre de la Justice dans le rapport général du projet de loi remis à la presse.

La suppression du poste de Premier ministre devrait également permettre d’économiser quelque 193 milliards de FCFA dans les quatre prochaines années, précise la même source.

Le Garde des sceaux avait également assuré que cette réforme se justifiait "amplement" compte tenu du temps court dont dispose maintenant le président de la République avec la réduction du mandat de 7 à 5 ans.

Au total, treize Premiers ministres se sont succédé à la tête du gouvernement du Sénégal depuis l’accession du pays à l'indépendance. Mahamad Boun Abdallah Dionne en poste depuis le 06 juillet 2014, est ainsi la treizième et dernier à occuper cette fonction.

 

AA